Cahier des charges pour la création d'un site internet : suivre le bon exemple

Accueil - Création de site internet - Cahier des charges création de site internet

cahier des charges

Une étape incontournable dans la création d’un site internet, la rédaction d’un cahier des charges est une formalité à suivre pour murir la vision de votre projet. Bien plus valeureux que ce que l’on pense, un cahier des charges bien documenté, clair et précis vous permet non seulement de sélectionner un prestataire : une agence web ou un freelance pour être en charge du développement de votre site internet, mais également de sécuriser votre projet.

Un cahier des charges : c’est quoi ?

Un cahier des charges de site internet est un document, qui peut compter de 10 à une trentaine de pages, et qui servira de référence à l’agence web dans la réalisation de votre projet de création de site web.

Une partie du cahier des charges est censée présenter votre entreprise, votre activité ou encore les valeurs que vous défendez. C’est dessus que vous évoquerez vos besoins par rapport à votre site, à savoir l’objectif à atteindre, la portée et les enjeux de votre projet.

C’est à partir de ces informations qu’un prestataire peut estimer le temps et le coût de votre projet ainsi que toutes les étapes requises pour sa réalisation. L’autre partie du cahier des charges de site internet présente par conséquent la proposition structurée de l’agence web.

Pourquoi le cahier des charges joue un rôle important dans la création d’un site web ?

En rédigeant un bon cahier des charges, vous pouvez suivre en temps réel l’avancement du projet de création de votre site web. De plus, vous ne risquez pas de vous égarer dans les tâches à suivre ni d’être tenté d’ajouter de nouvelles fonctionnalités qui rendront la création interminable.

Notez toutefois que le cahier des charges possède une valeur juridique en cas de conflits avec votre prestataire compte tenu du fait que ce document détermine les responsabilités des deux parties. Donc, à fortiori, le cahier des charges est votre assurance sérénité.

Qui réalise le cahier des charges ?

Partir d’une page blanche pour en faire un cahier des charges de site internet bien ficelé est une tache assez conséquente. Il va sans dire qu’un tel projet ne se réalise pas seul. Ainsi, il nécessite la contribution de plusieurs acteurs.

  • Le chef d’entreprise ou bien le chef de projet prendra la direction de la réalisation du cahier des charges. Il doit être capable de prendre suffisamment de recul pour appréhender le projet dans sa globalité. Néanmoins, les conseils des partenaires et collaborateurs seront très précieux dans cette étape.

  • La rédaction peut être confiée à une autre personne ou à un professionnel dont la faculté à organiser méthodiquement les informations et les détails, et à rédiger clairement est requise.

Il est fortement recommandé de faire viser le cahier des charges par un juriste ou un avocat, avant de le transmettre à l’agence web.

3 consignes de base pour rédiger un bon cahier des charges

À travers ce document, votre future agence web doit comprendre clairement vos souhaits pour qu’en retour il puisse vous faire la meilleure proposition et fournir le résultat que vous escomptez. Voici 3 consignes de base qui vous seront utiles pour réaliser un bon cahier des charges :

Rédiger un contenu pertinent

Être évasif risque d’aboutir à un résultat très éloigné de ce qui était imaginé. Certes, toutefois apportez du détail, mais pas trop, pour ne pas noyer les véritables besoins. En effet, une demande ambigüe et sans consistance est tout aussi déconseillée qu’un document alourdi par trop de subtilités.

Se faire comprendre

Sachant que le cahier des charges est le document contractuel du projet web, il doit être lisible et facilement compréhensible par les différents acteurs. Dites-le avec vos propres mots. Si la demande est bien claire, le prestataire le complétera par ses soins en ajoutant des éléments ou des propositions innovantes.

Réaliser une bonne présentation

Le cahier des charges s’insère dans le cadre d’une communication entre professionnels. Il convient donc de soigner la forme : mise en page, langage, police, numérotation des titres et sous-titres, etc., sans exagérer dans le nombre de pages, maximum 25 pages.

Contenu de base d’un cahier des charges

Le cahier des charges à produire varie selon la complexité de votre projet. Néanmoins, quelques éléments sont indispensables pour la création de site internet à savoir :

  • votre identité et vos coordonnées complètes,

  • la nature de votre projet : nouveau site web ou refonte, par exemple.

  • le type de site : site vitrine, e-commerce…

  • le public visé et/ou la zone de chalandise

  • les contenus textes et médias (images, vidéos)

  • éventuellement, des annexes avec des schémas explicatifs ou des captures d’écran, etc. En somme, tout ce qui peut aider à comprendre ce que vous désirez

Exemple de cahier des charges pour la création de son site internet

Nous vous proposons ici une simple recette à adresser aux professionnels. En ajoutant plus de sauce, il vous servira d’artillerie :

1. Présenter votre entreprise et votre projet

a. L’entreprise

Il est toujours mieux de commencer par expliquer en quelques phrases qui vous êtes et ce que vous faites. Pourquoi ne pas écrire un petit historique ? Présenter l’entreprise et ses valeurs, les produits ou services proposés, l’effectif, les principaux concurrents, etc.

b. Rôle du projet

En premier lieu, est-ce un tout nouveau site ou une refonte ? Donnez tous les arguments qui vous poussent à vous lancer dans ce projet de site internet. Quelle est sa place, quel sera son impact dans votre stratégie ?

2. Objectifs du site

a. Type de site 

Précisez s’il s’agit d’un site e-commerce, site vitrine, site institutionnel, intranet, blog d’entreprise, logiciel en ligne ou une composition à partir de ces éléments.

b. Votre cible 

À qui s’adressent vos produits et services ? Aux entreprises et collectivités, aux particuliers ? Pensez à décrire les profils types : étudiants, jeunes actifs, retraités, etc., puis indiquer s’il s’agit d’une activité en local ou à un niveau international.

Identifiez clairement votre cible, ses caractéristiques et ses centres d’intérêt.

c. Objectifs chiffrés 

Les objectifs quantitatifs rationalisent votre projet. Évaluez le volume de trafic, de ventes, nombre de prospects à atteindre, etc. C’est à partir de l’analyse des écarts entre le résultat prévisionnel et réel que vous pourriez apporter vos améliorations.

3. Aspects graphiques et ergonomie générale du site

a. Charte graphique 

Avez-vous une charte graphique préexistante ? C’est le support fondamental de toute communication visuelle : le logo est ses éventuelles déclinaisons, la couleur principale, le code couleur en général, etc. La charte graphique est indispensable pour asseoir l’identité de votre entreprise et son image.

b. Type de design 

Là encore, prenez bien le temps de réfléchir à l’apparence de votre site, elle est déterminante, puisqu’il s’agira de la première impression que les visiteurs auront à l’égard de votre entreprise. Il existe toute sorte de styles illustratifs comme l’effet parallaxe, le minimaliste comme le flat design, le style typographique, etc.

c. Maquettes et réalisations graphiques

C’est une étape qui peut être réalisée par le prestataire lui-même. Pour que votre site web soit efficace, il faut une mise en page intelligente du contenu : maquette fonctionnelle ou wireframe, maquette graphique, etc.

Si vous êtes à l’aise avec des logiciels de mockup tel que Balsamiq ou Photoshop, c’est encore mieux. Les fervents défenseurs de la méthode traditionnelle peuvent tout aussi bien réaliser sur papier ou sur PowerPoint une maquette des pages principales : formulaire de contact, pages à propos, actualité…

d. Donner des exemples de sites

Une idée très astucieuse, surtout si vous manquez d’inspiration consiste à fournir quelques adresses de site que vous affectionnez qu’ils soient concurrents, du même secteur, ou autre. Ainsi, chaque fonctionnalité que vous ajouterez deviendra un bonus pour votre futur site internet.

4. Aspects fonctionnels du site web

a. Arborescence du site

Présentez une liste des pages du futur site web: home page, page de présentation, contact, etc. Naturellement, schématiser un projet de manière organisée et hiérarchisée est toujours très pratique pour tout le monde. Les logiciels de mind mapping peuvent vous être utiles pour dessiner l’arborescence.

b. Fonctionnalités souhaitées

Vous souhaitez un peu plus qu’un simple site vitrine ? Une infinité de fonctionnalités pourront être ajoutées à votre site pour le rendre plus attrayant et fonctionnel. Il y a le quasi incontournable blog, la newsletter, le chat, la partie e-commerce. Peut-être qu’il faudra intégrer un espace client sécurisé, un outil de suivi des ventes, l’option cross-selling qui consiste à proposer à un client potentiel un produit complémentaire à celui qu’il s’apprête à acheter et tant d’autres.

c. Type de contenu

Quel type de contenu comptez-vous présenter sur votre site ? Articles, images, vidéos, fichiers ou applications téléchargeables ? Assurez-vous tout simplement que le contenu respecte toujours les standards SEO pour qu’il soit bien référencé.

d. Contraintes techniques

Existe-t-il des technologies ou langages à privilégier ? Quels sont les supports matériels (smartphone, tablette, PC) ou navigateurs web à cibler ? Avez-vous déjà un hébergeur ? Peut-être que vous désirez intégrer des applications tierces au site web tels qu’un CRM, une liaison avec les réseaux sociaux, des outils d’analyse d’audience, etc.

5. Informations concernant la réponse souhaitée

a. Personne de contact

Pour assurer la communication pendant la réalisation du projet, précisez donc le nom de la personne de votre entreprise qui sera l’interlocuteur.

b. Délais et planning

Chaque opération à effectuer dans le cahier des charges doit avoir un délai de réalisation. Insérez des deadlines selon les lots envisagés : date de soumission de candidature pour les prestataires, date de présentation, date de sélection, date de dépôt de la version finale du projet, date de mise en ligne.

c. Propriété intellectuelle du projet

Comme mentionné précédemment, le cahier des charges possède une valeur juridique. N'oubliez pas la clause qui concerne la propriété intellectuelle de cette création, c'est-à-dire le droit d'auteur, la pénalité en cas de non-respect du contrat, etc. Notez que si le prestataire garde les droits sur le projet réalisé, cela risque de créer quelques ennuis le jour où vous décidez de changer d’agence.

d. Documents souhaités

Pendant ou une fois que le site est entièrement réalisé, le prestataire est tenu de vous fournir certains documents ou informations : les identifiants (code et mot de passe), les accès pour l’administration du site, divers documents administratifs, etc.

Conclusion

La réussite de votre projet web requiert un cahier des charges correctement rédigé et bien ficelé. Temps de réflexion et implication, telle est la combinaison gagnante pour obtenir une offre en phase avec vos attentes. Si nécessaire, faites appel à un professionnel pour l’élaborer.

Par Nicolas Finet

Découvrez les 5 agences les plus adaptées à votre entreprise

Lancez votre projet

Répondez à quelques questions sur votre entreprise, vos objectifs et postez votre projet en une minute.

Notre expert prend le relais

Notre expert analyse votre besoin, écrit un briefing anonyme, sélectionne & contacte les agences pertinentes.

Les agences se présentent

Si elles sont intéressées, les agences envoyent un message expliquant pourquoi elles sont pertinentes.

Trouver mon agence