dall-e
Intelligence Artificielle

Comment utiliser Dall-E en 2024 ? Le secret pour créer des images parfaites

2 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 52 votes, average: 5,00 out of 55,00/5(2)

Points-clés

  • DALL-E, un générateur d’images IA : Lancé par OpenAI en 2021, DALL-E crée des images réalistes à partir de descriptions textuelles, utilisant une architecture basée sur les transformers.
  • Trois versions disponibles : DALL-E a évolué en trois versions, avec des améliorations en qualité d’image et en fonctionnalités, notamment la création d’images 3D et de vidéos.
  • Préparation et définition d’objectifs : Avant d’utiliser DALL-E, il est essentiel de définir précisément l’objectif de l’image souhaitée et de comprendre les limites éthiques et créatives de l’outil.
  • Itération et ajustement : Pour affiner les résultats, il est recommandé de reformuler le prompt et d’utiliser les options de filtrage proposées par DALL-E.
  • Applications en marketing : DALL-E sert à créer des contenus pour les réseaux sociaux, des illustrations pour articles de blog, des logos, et d’autres éléments visuels, offrant une grande flexibilité aux professionnels du marketing.

Lancé en 2021 par OpenAI, DALL-E est un programme d’intelligence artificielle générative capable de créer des images à partir de descriptions textuelles. Il utilise une architecture basée sur les transformers, une technologie qui relève du domaine du machine learning.

Dans le marketing digital, la création visuelle tient une place importante puisqu’elle permet de capter l’attention des utilisateurs et renforcer l’identité de marque. Pour exceller dans cette pratique, de nombreuses entreprises se tournent vers des outils comme DALL-E. Mais alors, comment l’utiliser pour obtenir de bonnes images ? Quelles sont les bonnes pratiques à suivre ? Suivez le guide.

Comprendre DALL-E : fondements et capacités

Qu’est-ce que DALL-E ?

DALL-E est un modèle de génération de textes et d’images constitué d’un réseau neuronal de 12 milliards de paramètres. Il s’agit d’une version spécialisée de l’architecture de modèle de langage GPT (Generative Pre-trained Transformer) qui a été spécifiquement formée pour générer des images à partir d’un simple texte.

Le nom « DALL-E » est un mot-valise entre le nom du peintre surréaliste Salvador Dali et le personnage de fiction WALL-E. Il est capable de produire des images réalistes à partir de requêtes textuelles. Ce qui ouvre de nouvelles possibilités dans la conception d’art visuel et la conception assistée par ordinateur.

Comment fonctionne DALL-E ?

DALL-E est un générateur d’images accessible sur différentes plateformes : le site web d’OpenAI, ChatGPT et Bing (moteur de recherche de Microsoft). Cet outil fonctionne grâce à deux technologies principales.

D’une part, son algorithme repose sur l’apprentissage automatique (machine learning). En effet, DALL-E a été entraîné sur un ensemble de données massif composé d’images et de textes. Cet ensemble de données lui permet de comprendre les relations entre les mots et les pixels. D’autre part, l’IA génératrice d’images utilise les réseaux de neurones profonds. Ces derniers l’aident à analyser la description textuelle fournie par l’utilisateur et à concevoir l’image appropriée.

Ainsi, lorsqu’un mot-clé est fourni en entrée, l’intelligence artificielle se sert de ses connaissances préalablement acquises pour produire une image qui correspond à cette description. Il la décompose en concepts, puis génère l’image pixel par pixel en utilisant une combinaison de techniques de modélisation et de génération d’images.

À noter que DALL-E propose à l’utilisateur plusieurs images. Celui-ci devra donc choisir le contenu visuel qui lui convient le mieux. Quoi qu’il en soit, cette IA se révèle simple et intuitive. Il suffit de quelques minutes pour apprendre à le maîtriser et pour commencer à créer des illustrations uniques.

Avantages de l’utilisation de DALL-E pour les professionnels du marketing

L’utilisation de DALL-E offre plusieurs avantages aux professionnels du marketing :

  • Génération d’images créatives. L’IA peut générer des images originales et attrayantes à partir de simples mots-clés. Les marketers peuvent ainsi explorer de nouvelles idées visuelles pour leurs campagnes publicitaires et leur contenu promotionnel.
  • Personnalisation du contenu. Le modèle peut être utilisé pour créer des illustrations personnalisées en fonction des besoins spécifiques de chaque client ou segment de marché. Ce qui renforce l’engagement et la pertinence de la communication marketing.
  • Gain de temps. En fournissant des images rapidement et facilement, les entreprises réduisent le temps nécessaire à la production de contenu visuel par rapport aux méthodes traditionnelles de conception graphique.
  • Réduction des coûts. L’automatisation d’une partie du processus de création d’images contribue à alléger les coûts liés au recrutement de graphistes ou à l’achat d’images sous licence.
  • Expérimentation. L’outil aide les professionnels du marketing à tester différentes idées visuelles et concepts de campagne avant de les mettre en œuvre à grande échelle. De cette façon, ils peuvent optimiser leurs stratégies plus efficacement.

En associant la puissance de l’intelligence artificielle avec leur expertise en marketing, les marques peuvent exploiter l’intelligence artificielle pour créer des campagnes visuelles percutantes et innovantes.

Quelles sont les versions de DALL-E et leurs différences ?

DALL-E est une intelligence artificielle de génération d’images qui se décline aujourd’hui en trois versions : DALL-E 1, DALL-E 2 et DALL-E 3.

Leurs différences se situent surtout au niveau de la qualité des images et des fonctionnalités. Effectivement, les deux dernières versions proposent des images de meilleure qualité par rapport au premier produit. Par exemple, DALL-E 2 et DALL-E 3 génèrent des images de 1024×1024 pixels. Cependant, DALL-E 3 dispose de capacités réalistes et artistiques pour un rendu exceptionnel.

Ci-dessous un exemple d’une série d’images au format carré proposée par la dernière version via Bing Image Creator. Le prompt utilisé est : un chien courant après une balle, dans un style photoréaliste.

Côté fonctionnalité, on retrouve la génération d’images 3D et l’arrangement d’images existantes chez DALL-E 2, tandis qu’il est possible de concevoir des vidéos et de créer des images à partir de descriptions audio avec DALL-E 3.

En somme, l’IA a connu une évolution rapide depuis son lancement en 2021, chaque nouvelle version apportant des améliorations significatives.

DALL-E 2

Disponible en version bêta en avril 2022, puis en version complète depuis septembre 2022, DALL-E 2 est actuellement ouvert au grand public. N’importe qui peut donc utiliser cet outil en s’inscrivant directement sur le site d’OpenAI.

Concrètement, l’utilisateur doit créer un compte en saisissant son adresse mail et un mot de passe à huit chiffres. Il reçoit ensuite un lien par email afin de procéder à la vérification du compte, ainsi qu’un code par SMS pour la confirmation d’identité. Enfin, il convient de cliquer sur Continuer pour accepter les conditions d’utilisation.

Une fois l’inscription achevée, l’utilisateur peut commencer à rédiger un prompt dans le champ de texte. Le nombre de caractères autorisé ici est limité à 400. En réponse à la requête textuelle, le logiciel génère quatre images différentes.

Il faut savoir que DALL-E 2 n’est pas entièrement gratuit. Lors de son inscription, l’utilisateur bénéficie de 50 crédits gratuits. Chaque génération d’image coûte un certain nombre de crédits, en fonction de la complexité de l’image. Pour obtenir des crédits supplémentaires, il doit en acheter par pack de 115 pour 15 $.

Par ailleurs, Microsoft avait intégré DALL-E 2 dans son moteur de recherche Bing en janvier 2023. L’utilisateur avait alors la possibilité d’utiliser la seconde mouture du générateur d’images, jusqu’à l’arrivée de DALL-E 3.

DALL-E 3

DALL-E 3 est sorti en septembre 2023. Pour pouvoir l’utiliser, il faut ouvrir un compte OpenAI et accéder à ChatGPT Plus ou ChatGPT Entreprise (basé sur le modèle de langage GPT-4) en souscrivant à un abonnement.

À l’issue de l’inscription, une fois dans l’interface du chatbot, le plugin doit être activé. Pour cela, il suffit d’ouvrir l’onglet GPT-4 et de sélectionner DALL-E 3 (Beta). Dès lors, l’utilisateur peut taper son premier prompt en décrivant une image et appuyer sur Entrée pour laisser ChatGPT faire le reste.

Cependant, comme l’outil générateur d’images a rejoint Microsoft début 2023, il est également possible d’exploiter DALL-E 3 via Bing Chat et Bing Image Creator. Et ce, gratuitement. Tout ce que l’utilisateur a à faire, c’est de créer un compte Microsoft et de se connecter.

Dans la page Conversation de Microsoft Bing se trouve une boîte de dialogue dédiée aux requêtes. En entrant un prompt et en le validant, DALL-E 3 génère quatre visuels. Lorsque l’utilisateur clique sur l’une des images, Bing Chat va ouvrir cette dernière dans Bing Image Creator. Plusieurs options sont alors proposées : partager, enregistrer, télécharger ou commenter. En outre, des modifications peuvent être apportées à chaque contenu en poursuivant la discussion avec le robot.

Le principe reste le même pour utiliser DALL-E 3 sur Bing Image Creator. Il importe tout simplement de se connecter à Microsoft Bing, de cliquer sur Images dans le menu en haut de l’écran et d’entrer un prompt pour générer des images.

Préparation avant de créer

Si DALL-E figure parmi les meilleures intelligences artificielles de création d’images text-to-art, à l’instar de Midjourney, son utilisation requiert néanmoins une bonne préparation. Avant de commencer, il est essentiel d’avoir une idée précise de ce que vous voulez que le modèle génère. Plus celle-ci est détaillée, meilleures seront les chances d’obtenir une image qui correspond à vos attentes.

Le générateur d’images peut également générer des images dans différentes tailles et résolutions. Ce qui signifie qu’il faudra savoir à l’avance le format d’image souhaité (carré, rectangle ou taille personnalisée selon l’utilisation prévue de l’image).

Ce n’est après que vous devez déterminer à quoi serviront les images créées via l’outil développé par OpenAI. Et comme toute technologie, il existe certaines limites d’ordre éthique et créatif chez DALL-E que les utilisateurs doivent reconnaître.

Définir l’objectif de votre conception

Avant de rédiger un prompt dans le champ de texte de DALL-E, il demeure crucial de définir clairement l’objectif de votre conception. Quel message souhaitez-vous communiquer ? À quelle audience s’adresse-t-il ? Quelle émotion ou quelle réaction voulez-vous susciter chez les spectateurs ?

En ayant une vision claire de vos objectifs, vous pourrez mieux orienter la requête textuelle que vous fournissez et guider le processus de génération d’image vers des résultats efficaces. En parallèle, vous gagnez du temps et des ressources en évitant les images inutiles et en vous concentrant sur les images les plus pertinentes.

Comprendre les limites éthiques et créatives

Quand vous utilisez DALL-E pour concevoir des images, vous êtes tenu de considérer à la fois les limites éthiques et créatives du générateur d’images.

Sur le plan éthique, assurez-vous que les contenus générés respectent les normes de décence, de respect de la vie privée et de non-discrimination. Évitez de vous servir de l’outil pour obtenir des images trompeuses ou frauduleuses contribuant à la propagation de la désinformation et des deepfakes. Sachez aussi que le fonctionnement de DALL-E n’est pas entièrement transparent. Cela rend difficile de comprendre comment les contenus sont générés et d’évaluer les risques potentiels.

Du point de vue créatif, gardez à l’esprit que cette intelligence artificielle peut avoir des lacunes dans sa compréhension contextuelle et sa capacité à interpréter les nuances subtiles. Il est donc probable que les images fournies ne sont pas parfaitement conformes à vos attentes. D’ailleurs, la qualité des images peut varier. Certaines peuvent être floues, pixelisées ou mal proportionnées.

En tout cas, vous devez impérativement respecter les droits d’auteur et les licences appropriées lors de l’utilisation des images conçues par l’IA, surtout si elles sont destinées à un usage commercial.

Étape par étape : comment utiliser DALL-E ?

Dans cette section, nous vous montrons les étapes à suivre pour générer des images avec DALL-E.

Sélection du bon format et des dimensions

Avant de laisser libre cours à votre imagination, vous devez définir le format et les dimensions de l’image que vous souhaitez créer. Cela permettra à l’IA de mieux comprendre vos attentes et de générer des contenus visuels plus précis.

Le format peut varier, car le choix dépendra de l’utilisation finale de l’image. Par exemple, une image destinée à être publiée sur Instagram aura un format portrait, alors qu’une autre à imprimer aura un format paysage.

Par ailleurs, les dimensions de l’image doivent être indiquées en pixels. La largeur et la hauteur peuvent s’avérer identiques pour une image carrée ou différentes pour une image rectangulaire. La résolution souhaitée doit aussi être mentionnée. Une résolution de 72 dpi est par exemple suffisante pour une utilisation web. Pour l’impression, celle-ci sera au moins de 300 dpi.

Si vous n’êtes pas sûr du format ou des dimensions à sélectionner, DALL-E propose des formats prédéfinis pour les réseaux sociaux et les plateformes en ligne.

Rédaction d’un prompt efficace

Le prompt est la description textuelle que vous allez fournir au générateur d’images pour lui indiquer l’image que vous voulez avoir. Sa pertinence est de ce fait essentielle pour obtenir des résultats satisfaisants.

Un prompt efficace est :

  • Précis et concis : illustration décrite en quelques mots-clés pertinents. Le jargon technique et les expressions ambiguës sont à bannir.
  • Clair et simple : langage descriptif pour décrire les éléments principaux d’une image (objets, personnages, couleurs, ambiance, etc.)
  • Structuré : débute par le sujet principal, puis les détails et les qualificatifs.
  • Dynamique : mots d’action employés pour donner vie à l’image.

Pour explorer différentes options, n’hésitez pas à rédiger plusieurs requêtes. En outre, veillez à tester l’impact de chaque mot sur le résultat final. Sinon, vous pouvez toujours vous inspirer des exemples de prompts disponibles sur le site web d’OpenAI pour vous donner une idée de comment rédiger une requête.

Ajustements et affinages : comment itérer sur vos créations ?

Après avoir reçu une première série d’images de l’IA, il est important de les analyser et de reformuler le prompt si nécessaire. Que ce soit sur ChatGPT, Bing Image Creator ou Bing Chat, cette étape d’itération s’avère indispensable pour affiner vos créations et obtenir le résultat escompté.

Vous pouvez entre autres modifier certains mots de la requête afin d’ajuster la composition, les couleurs, etc. La précision et l’utilisation des termes descriptifs sont également de mise pour avoir une illustration parfaite.

D’un autre côté, DALL-E propose des options de filtrage pour trier les images par style, rendu et autres critères. Vous pouvez donc vous servir de ces options pour peaufiner votre recherche et trouver les contenus visuels qui correspondent le mieux à vos attentes.

Si vous souhaitez concevoir une image complexe, il est recommandé de combiner plusieurs prompts dans la boîte de dialogue. En suivant ces étapes, vous maximisez vos chances de créer des images originales avec le programme dopé à l’IA.

Cas d’usage en marketing : application pratique

DALL-E est une intelligence artificielle qui se prête à de nombreuses utilisations marketing. Voici quelques cas d’usage de cet outil puissant développé par OpenAI.

Contenu pour les réseaux sociaux

Tout le monde peut utiliser DALL-E pour créer une image percutante à partager sur les réseaux sociaux. Certaines entreprises l’exploitent par exemple en mettant en place des visuels pour accompagner des annonces, des publications de blog, des promotions de produits ou encore des messages de marque.

D’ailleurs, chaque image peut être générée au format spécifique à chaque plateforme (Instagram, Facebook, Twitter, etc.). En plus, il est possible de concevoir des contenus animés ou interactifs pour améliorer le taux d’engagement, voire des contenus viraux tels que des memes ou des GIFs pour accroître la visibilité de la marque.

Illustrations pour articles de blog et sites web

En tant que modèle text-to-art, l’outil est capable de générer divers types d’illustrations, idéales pour les articles de blog, les pages web et les présentations. Celles-ci rendent le contenu visuellement plus attrayant et captivent facilement l’attention des lecteurs.

Avec des visuels personnalisés, l’intelligence artificielle peut notamment illustrer des concepts abstraits, des données statistiques ou des scénarios particuliers. Ci-après quelques exemples d’illustrations :

  • Infographies (diagramme de flux, série de graphiques…)
  • Graphiques explicatifs
  • Scénarios visuels
  • Dessins humoristiques.

Bien entendu, ces exemples sont utilisés en fonction du sujet et du ton de vos articles ou de votre site internet. Dans tous les cas, ils doivent contribuer à améliorer la lisibilité du contenu textuel et à l’identité visuelle de la marque.

Création de logos et d’éléments de marque

Bien que la conception de logos nécessite une réflexion stratégique et un processus itératif, DALL-E peut être utilisé comme logiciel pour générer des idées et des concepts de design. Effectivement, de nombreux marketeurs prennent les images fournies par l’IA comme source d’inspiration. Cela leur facilite la tâche pour développer des logos uniques et mémorables qui reflètent l’identité et les valeurs de leur marque.

Vous l’aurez compris, le produit d’OpenAI vous permet d’élaborer une charte graphiquecomplète avec déclinaisons du logo (couleurs, typographies…). Vous pouvez même créer des icônes, des mascottes et d’autres éléments visuels pour une communication homogène.

D’autres cas d’usage potentiels incluent :

  • L’édition de supports marketing (brochures, flyers, dépliants, etc.)
  • La personnalisation de l’expérience client par des images personnalisées
  • La mise en place de prototypes visuels de nouveaux produits.

Au bout du compte, les opportunités offertes par le générateur d’images en matière de marketing sont vastes et ne cessent de se développer. En l’utilisant stratégiquement, vous avez la possibilité de créer une communication visuelle plus efficace et de vous démarquer de la concurrence.

Optimiser l’utilisation de DALL-E : astuces et meilleures pratiques

Comme toute intelligence artificielle capable de transformer des textes en image, DALL-E ne génère pas forcément les bonnes réponses dès les premières requêtes. Toutefois, en adoptant les bonnes pratiques, vous pouvez très bien vous rapprocher du résultat attendu.

Conseils pour des résultats visuels optimaux

Pour optimiser les résultats de vos prompts, voici quelques astuces à prendre en compte :

  • Choisir des descriptions détaillées. Optez pour des termes descriptifs qui fournissent une image claire, conforme à vos exigences. Plus ils sont précis, plus il est probable que l’outil crée une image correspondant à vos attentes.
  • Utiliser des mots-clés pertinents. Identifiez les mots les plus pertinents pour décrire les éléments de votre image. Ceux-ci aideront le générateur d’images à se concentrer sur les aspects les plus importants de votre demande.
  • Expérimenter avec différents styles. Testez différents styles et approches dans vos requêtes pour explorer des options créatives. DALL-E est à même de générer une variété d’images dans d’innombrables styles artistiques, alors n’hésitez pas à expérimenter.
  • Éviter les descriptions contradictoires. Assurez-vous qu’elles ne sont pas contradictoires ou incohérentes, car cela peut entraîner des résultats imprévisibles. Veillez à ce que tous les composants de votre requête se complètent harmonieusement.

Gestion des droits d’utilisation des images créées

Dans le cas où vous utiliseriez les images fournies à des fins commerciales ou publiques, assurez-vous de respecter les licences appropriées. Vérifiez les conditions d’utilisation, car certaines licences peuvent imposer des restricitions.

Par défaut, les images générées par DALL-E sont sous licence CC BY 4.0. Elle permet à quiconque d’utiliser, de distribuer, de modifier et de reproduire les images, à condition de mentionner l’auteur (OpenAI) et de fournir un lien vers la licence. Cependant, vous avez le droit de choisir d’autres licences, telles que la licence Creative Commons Zero (CC0) qui autorise une utilisation libre et sans restriction.

A noter qu’OpenAI conserve les droits d’auteur sur les contenus générés par l’outil. Vous êtes propriétaire des droits d’utilisation de l’image pour votre usage personnel ou commercial, mais vous ne pouvez pas revendiquer la propriété intellectuelle de l’image elle-même. Si vous avez des questions ou des préoccupations à ce sujet, il paraît toujours judicieux de consulter un conseiller juridique.

Exemples de prompts et de création d’images

DALL-E est un outil puissant et polyvalent qui peut être utilisé dans de nombreux domaines, notamment dans l’art, le marketing, la publicité, la science et la technologie. Voici quelques exemples d’utilisation de cette intelligence artificielle.

L’art numérique

Dans cette première invite, le genre artistique concerne l’art numérique. Il est demandé à l’IA de dessiner un monde futuriste.

« Art numérique futuriste d’un paysage urbain avec des drones, des gratte-ciel et des voitures en vol stationnaire. »

exemple 1 utilisation de dall-e dans l'art numérique

Ici, le style visuel ainsi que les éléments clés de l’image (drones, gratte-ciel, voitures volantes) sont parfaitement indiqués. Le prompt est à la fois simple et bien structuré. Ce qui permet à l’outil de générer le contenu en moins de temps. De plus, cela garantit une certaine cohérence et uniformité dans l’illustration.

Dans cette seconde invite, l’objectif est d’obtenir l’image d’une danseuse de ballet qui transmet l’émotion à travers son saut.

« Illustration numérique d’une danseuse de ballet dans un saut gracieux, mélangeant des éléments réalistes et abstraits. »

exemple 2 utilisation de dall-e dans l'art numérique

Le prompt saisi offre une grande latitude pour expérimenter avec des styles artistiques variés et des techniques de représentation uniques. L’illustration de la danseuse de ballet dans un saut gracieux est ici intrinsèquement captivante et dynamique. En combinant le réalisme avec l’abstraction, la réponse peut également communiquer des idées complexes et des sentiments profonds de manière évocatrice.

La peinture

L’exemple suivant met en avant la scène d’un bal masqué qui se déroule à l’ère victorienne. L’effet d’éclairage et les couleurs sont indiqués pour dégager une atmosphère festive.

« Peinture de l’époque victorienne d’un bal masqué avec des costumes élaborés, des couleurs contrastées et un éclairage tamisé. »

exemple utilisation de dall-e dans la peinture

Ce prompt génère une image évocatrice d’un temps ancien et de l’atmosphère mystérieuse d’un bal masqué. Les costumes élaborés, les couleurs contrastées et l’éclairage tamisé contribuent à élaborer une scène immersive qui transporte le spectateur dans un autre temps et lieu.

La combinaison des éléments de cette requête est aussi un appel à l’imagination et à la créativité, tant du côté du créateur que du spectateur. Elle offre une toile de fond visuelle riche qui peut inspirer des récits et des interprétations variées. Ce qui laisse place à l’exploration et à l’interprétation personnelle.

La photographie

DALL-E peut être utilisé pour créer des images dans le domaine de la photographie. L’invite ci-après donne une subilme photo qui capture la beauté du paysage, exposée à la lumière naturelle qui révèle les contours du relief.

« Photographie de paysage de sommets enneigés au lever du soleil, utilisant la lumière naturelle. »

exemple 1 utilisation de dall-e dans la photographie

Ce prompt offre l’opportunité d’admirer la majesté et la tranquillité des sommets enneigés au lever du soleil. Une telle photographie peut susciter l’émerveillement et être particulièrement efficace pour communiquer des sentiments de calme et de sérénité.

Le lever du soleil apporte une lumière douce et chaleureuse. La lumière, quant à elle, saisit les nuances subtiles de l’aube et met place à une ambiance enveloppante qui attire le spectateur dans la scène.

Cet autre exemple illustre une photo portrait qui utilise la lumière dorée pour ajouter une dimension supplémentaire à l’image.

« La photographie de portrait pendant l’heure dorée, en utilisant la lumière douce et chaude pour mettre en valeur le sujet. »

exemple 2 utilisation de dall-e dans la photographie

La lumière douce et chaude indiquée dans la requête met en valeur les traits du visage et les expressions du sujet. Ce qui rend les détails plus nets et les textures plus riches.

En outre, l’heure dorée est un moment fugace de la journée, qui ne dure que quelques instants. En utilisant ce prompt, l’IA se sert de la beauté de cette lumière pour concevoir un portrait unique qui capture l’instant présent de manière authentique.

Conclusion : l’avenir de la conception visuelle avec DALL-E

Pour conclure, l’exploitation de DALL-E présente de nombreux avantages aux professionnels du marketing. Grâce à sa capacité à concevoir des images créatives, il est plus facile de se démarquer de la concurrence et d’améliorer l’impact visuel des communications. De plus, c’est un investissement qui favorise l’efficacité opérationnelle, en réduisant le temps et les ressources nécessaires à la construction des images.

Depuis son lancement, cette technologie est en constante évolution et son impact sur le marketing digital ne fera que croître dans les années à venir. On peut s’attendre à une intégration avec d’autres outils marketing pour automatiser la création de contenu visuel, au développement de nouvelles fonctionnalités comme l’élaboration d’images 3D et d’animations, ainsi qu’à une amélioration de la compréhension du langage naturel.

close

Accèdez à notre contenu exclusif !

email