Tout ce qu'il faut savoir sur la communication digitale
Stratégie Digitale

Communication digitale : définition, exemples et tendances

5,00/5(1)

Points-clés:

  • La communication digitale englobe la transmission d’informations via divers canaux numériques pour renforcer la visibilité et la réputation d’une entreprise.
  • Différencier la communication digitale du marketing digital : la première se concentre sur les interactions avec l’audience, tandis que le second vise la génération de chiffre d’affaires.
  • Les réseaux sociaux de masse offrent une variété de contenus engageants, un ciblage précis et une interaction directe avec l’audience.
  • L’émergence des réseaux sociaux de micro-communautés permet de structurer les relations en ligne et de créer des communautés de marque solides.
  • L’adoption de pratiques durables et la création de contenu intelligent sont essentielles pour répondre aux attentes des consommateurs et s’adapter à un paysage numérique en évolution constante.

Sur une planète peuplée de 7.75 milliards d’êtres humains, la connectivité digitale a pris une ampleur sans précédent. Avec 5.19 milliards de personnes possédant un téléphone portable, 4.54 milliards ayant accès à Internet et 3.80 milliards utilisant les réseaux sociaux, il est indéniable que le monde digital est devenu omniprésent dans la vie quotidienne de chacun. Dans cet univers en constante évolution, la communication digitale émerge comme un pilier essentiel pour toute entreprise souhaitant prospérer.

Cet article explore en profondeur la communication digitale, définissant ses contours, examinant ses évolutions historiques et mettant en lumière les tendances actuelles et futures à prendre en compte. Que vous soyez déjà engagé dans la communication digitale ou que vous envisagiez de l’intégrer à votre stratégie, cet article vous fournira les connaissances et les insights nécessaires pour naviguer avec succès dans cet univers en constante mutation.

En outre, si vous recherchez une expertise spécialisée pour guider votre entreprise dans l’ère numérique, notre partenaire Sortlist peut vous mettre en relation avec des agences de communication digitale de premier plan en France.

Définition et histoire de la communication digitale

Définition de la Communication Digitale

Quand on parle de digitalisation, on parle de la numérisation des supports d’information. La communication digitale est composée de tous les supports par lesquels on peut transmettre de l’information. Ça implique une très grande diversité de canaux.

Cette numérisation est apparue avec Internet. Aujourd’hui, de nouveaux canaux apparaissent :

  • Réalité virtuelle
  • Chatbots
  • Enceintes connectées

Avec le développement technologique, de nouveaux usages apparaissent et redéfinissent la communication. De nouveaux appareils sont lancés sur le marché et les possibilités pour transmettre de l’information explosent.

ecosysteme de la communication digitale

Ce que ça implique, c’est qu’il faut concevoir sa communication comme un écosystème, composé de plusieurs canaux qui interagissent les uns avec les autres. Au-delà de la multiplication des canaux, l’interdépendance et la relation qui existent entre ces canaux sont aussi beaucoup plus fortes.

Il faut prendre en compte cette interdépendance dans la définition de la communication digitale d’une marque. Il faut définir quels sont les canaux les plus pertinents pour votre entreprise. Comprendre par quelles audiences ils sont utilisés et comment ils peuvent être connectés.

L’objectif étant de construire une communication digitale solide qui permettra à votre entreprise de renforcer sa visibilité.

Voici notre définition de la communication :

La communication digitale reprend les stratégies et actions de communication mises en place sur le web, pour transmettre des messages susceptibles d’attirer l’attention d’une audience cible, avec pour objectif final d’améliorer la visibilité et la réputation d’une entreprise. 

Communication Digitale et Marketing Digital

Ne la confondez pas avec le marketing digital, ce sont deux expertises différentes. Le marketing digital se concentre sur la génération de chiffre d’affaire en mettant en place des canaux d’acquisition et de conversion.

La communication digitale se concentre sur les interactions qui prennent place entre une audience et une entreprise.

L’information est devenue liquide

Avec la communication digitale, les supports fixes ont disparu. La transmission de l’information est devenue beaucoup plus fluide.

L’information était « solide », rattachée à un support que l’on se partageait (un flyer ou un journal par exemple). Avec la communication digitale, l’information passe d’un appareil à un autre sans que l’on ait à transmettre un support en particulier.

Les différents canaux et supports de la communication digitale

La digitalisation de la communication a été accompagnée d’une explosion des supports. Dans cette section, on va revenir sur chacun d’entre eux.

Les réseaux sociaux de masse

C’est le premier type de canal qui vient en tête quand on veut définir la communication digitale. On peut citer :

consommateur sur les différents réseaux sociaux

Je ne vais pas revenir sur les spécificités de chacun de ces réseaux, car cela mériterait un article dédié, mais rendez-vous juste compte que les applications du groupe Facebook sont utilisées par 3 milliards d’utilisateurs uniques chaque mois et que 1.62 milliards d’individus  se rendent sur Facebook chaque jour.

In fine, Facebook a aujourd’hui plus de fidèles que l’Église Catholique, qui regroupe 2.3 milliards d’adeptes. Nous pouvons d’ailleurs vous mettre en relation avec des agences certifiées Facebook.

Il y a trois avantages principaux pour les entreprises qui décident de communiquer sur ces réseaux. Cela dit, pour pleinement bénéficier de ces avantages, je pense qu’il est nécessaire d’avoir une série de compétences et d’outils à sa disposition.

Sortlist peut vous aider à collaborer avec des agences qui sont spécialisées dans l’usage des réseaux sociaux. Nous pouvons vous mettre en relation avec les meilleures agences Social Media de Paris, Bordeaux et Lyon.

La variété du contenu

La première chose, c’est qu’ils vous permettent de faire appel à votre imagination pour créer du contenu engageant.

Vous pouvez partager :

  • des photos,
  • des vidéos,
  • de l’audio,
  • des stories,
  • des gifs,
  • des articles,
  • de simples posts écrits,
  • etc.

Gratuitement.

On a tendance à l’oublier, mais produire du contenu pour un coût complètement risible est une bénédiction. Souvenez-vous de l’époque où il fallait payer pour être visible dans la presse et à la radio. Aujourd’hui, même avec un budget de 0€, vous pouvez rendre votre entreprise visible.

La qualité du ciblage

Au-delà de cette création de contenu ultra simplifiée, il ne faut pas oublier que ces réseaux vous permettent de viser l’audience que vous cherchez à atteindre.

Quand vous publiez sur LinkedIn ou sur Facebook, vous pouvez spécifier les caractéristiques de votre public, et donc rendre votre communication beaucoup plus pertinente. Essayez de faire la même chose avec une publicité dans le métro ou un spot télévisé…

L’interaction avec l’audience cible

Enfin, le troisième avantage majeur de ces réseaux est qu’ils vous permettent d’interagir directement avec votre public.

Celui-ci peut réagir à vos posts, et vous pouvez lui répondre. Vous pouvez développer une relation avec votre audience en parlant avec elle. L’intermédiaire qui se trouvait entre votre entreprise et votre audience (ex: presse, radio, télévision) a sauté et vous avez la possibilité d’échanger avec les personnes que vous voulez atteindre.

Les réseaux sociaux de micro-communautés

Malgré les chiffres impressionnants et les avantages de ces réseaux, il y a une tendance sous-jacente qui se développe et que vous ne devriez pas négliger.

Un nombre limité de relations

Même si Facebook, Instagram, etc, sont très fréquentés, ils ont l’inconvénient de ne pas permettre à leurs utilisateurs de faire un tri efficace parmi leurs relations.

Nous sommes incapables d’entretenir beaucoup de relations de qualité en même temps. Selon l’anthropologue Robin Dunbar, l’humain peut avoir plusieurs cercles sociaux :

  • 5 amis intimes ;
  • 15 très bon amis ;
  • 50 amis ;
  • 150 relations qui comptent ;
  • 500 connaissances ;
  • 1500 personnes que l’on peut reconnaître.

Le problème, c’est que les réseaux sociaux de masse sont à l’antithèse de ce principe, et un utilisateur de Facebook a en moyenne 338 amis sur son compte.

cercle social sortlist

Cette abondance « d’amis », avec qui on ne peut pas développer une relation approfondie, couplée aux applications de messagerie comme WhatsApp et Messenger, sont en train de devenir une véritable source de stress pour leurs utilisateurs.

Pourquoi c’est une opportunité

Ce phénomène est en train de créer une opportunité : les small social networks. Ces plateformes permettent à leurs utilisateurs de mieux structurer leur réseau personnel.

Parmi ces plateformes, on peut citer :

  • Cocoon
  • Favorites
  • Mastodon

Ces réseaux limitent le nombre de relations qu’un utilisateur peut avoir sur son compte, pour approfondir celles qui comptent. Il y a un vrai besoin de structurer les communautés digitales auxquelles on prend part et d’organiser nos interactions en ligne.

On en a déjà un aperçu avec Slack et Discord, qui permettent de structurer une communauté en fonction des sujets abordés.

Mais si les internautes veulent réduire la quantité d’information qui leur est envoyée, comment les entreprises peuvent-elles conserver leur visibilité et échanger avec leur audience ?

La logique est exactement la même. Ce qui compte, c’est réduire le nombre de relations. Se concentrer sur celles qui comptent vraiment. J’ose croire que c’est la même chose pour les entreprises.

Celles qui parviendront à développer des relations vraiment solides avec leur audience, et qui réussiront à créer des « communautés de marques » n’auront pas à s’inquiéter. Par définition, les membres de telles communautés sont attachés à la marque qui se trouve à son origine.

Mon avis, c’est qu’il est crucial de comprendre l’audience de votre entreprise pour la fédérer et créer une communauté autour de votre marque. Le Brand Content peut vous y aider, tout comme les plateformes conversationnelles et la création de contenu.

Les plateformes conversationnelles

Avec la digitalisation, vous pouvez traiter plus de demandes de vos clients et leur donner toutes les informations dont ils ont besoin pour passer à l’achat. C’est possible grâce au développement de l’IA et des chatbots.

Ces bots peuvent soutenir votre service client, en répondant à des questions simples et en sélectionnant les demandes qui nécessitent une intervention humaine. L’utilisation des chatbots est déjà bien enclenchée. 58% des entreprises B2B et 42% des entreprises B2C déclarent en utiliser un sur leur site web.

Ces bots offrent des avantages aux entreprises, mais aussi aux utilisateurs : 69% d’entre eux préfèrent parler à un chabot plutôt que d’envoyer un mail. Drift confirme en disant que la motivation principale derrière l’utilisation des chatbots est la rapidité des réponses qu’ils peuvent fournir. Et ça marche : 80% des internautes ayant interagi avec un chatbot sont satisfaits.

C’est là un autre canal de communication digitale qu’il est possible d’utiliser. Vous pouvez soit implémenter un chatbot directement sur Messenger, auquel vos clients auront accès via votre page Facebook, soit sur votre site web.

Par exemple, ici le restaurant Gaston a implémenter un bot Messenger pour faciliter les réservations. 

chatbot messenger stratégie de communication

Les plateformes de contenu audio et vidéo

Tout à l’heure, j’ai parlé du faible coût de la production du contenu. C’est vrai pour le contenu écrit, mais ça l’est surtout pour la vidéo et pour l’audio.

Aujourd’hui, vous pouvez créer des vidéos et des podcasts avec un simple smartphone et offrir du contenu à l’audience de votre entreprise. Ce contenu, vous pouvez le diffuser sur plusieurs plateformes, pour renforcer la relation qui existe entre votre marque et son public.

YouTube

statistique page youtube

Chaque jour, c’est plus d’un milliard d’heures qui sont visionnées sur YouTube. Chaque minute, c’est 500 heures de vidéo qui sont uploadées. Ces statistiques ne vont faire qu’augmenter : en 2022, 82% du trafic mondial devrait être issu de la consommation de vidéo. Vous avez donc tout intérêt à en produire.

Quel que soit le domaine d’expertise de votre entreprise, vous pouvez créer différents types de vidéos :

  • Tutoriels
  • Présentations de produits
  • Video blogs (vlogs)
  • Webinars
  • Publicités
  • Témoignages clients
  • Interviews
  • Live streams avec rediffusion

Twitch

Twitch représente 1.8% du trafic américain. La tendance a commencé avec le gaming. Le fait de regarder les autres jouer aux jeux vidéo est devenu courant.

Le marché du streaming pèse plus de 10 milliards de dollars et son influence dépasse largement l’industrie du gaming. Les streams les plus regardés ne sont plus forcément ceux animés par des joueurs : le lifestyle streaming gagne du terrain.

L’audience est donc au rendez-vous. En 2018, Twitch a atteint les 9 milliards d’heures visionnées. Avec la crise du COVID-19, le phénomène s’est encore intensifié. Au premier trimestre 2020, c’est 3.1 milliards d’heures qui ont été visionnées sur Twitch.

information Twitch

Le nombre moyen d’utilisateurs présents sur la plateforme est passé de 1.1 million au même moment en 2019 à 2.8 millions aujourd’hui. De manière générale, c’est 15 millions d’utilisateurs quotidiens qui se rendent sur Twitch.

Le live streaming a beaucoup d’utilisations potentielles en face de lui :

  • En Chine, Alibaba a lancé Taobao Live, un dérivé de Taobao (le eBay chinois). Sur cette plateforme de streaming, les viewers peuvent regarder des vendeurs décrire leurs produits en direct. Ils ont accès à des présentations de produits, mais aussi à des réductions de prix limitées dans le temps. Ainsi, le live stream pourrait devenir un canal de vente, permettant aux entreprises d’interagir en direct avec leurs clients.
  • En France, la politique s’est penchée sur Twitch pour y diffuser un débat et atteindre les nouvelles générations. Après tout, si on diffuse déjà des débats à la télévision, pourquoi pas sur Twitch ?

Cette croissance est susceptible d’accélérer. De nouveaux acteurs arrivent sur le marché. Caffeine a levé 100 millions de dollars avant même d’être lancé.

Les plateformes de Podcasting

La consommation de contenu audio est aussi en croissance. Il y a plus de 800 000 podcasts actifs. 62 millions d’américains déclarent écouter un podcast une fois par semaine.

Pour les entreprises, ce canal permet de diffuser du contenu et d’apporter de la valeur à leur audience. Quand on sait que la durée moyenne d’un podcast est de 37 minutes, vous avez la possibilité d’approfondir un sujet plus qu’un article de blog ne vous le permettrait.

Les podcasts génèrent un fort taux d’engagement. 80% des utilisateurs déclarent écouter un épisode jusqu’à la fin une fois qu’ils l’ont commencé. 54% des personnes se disent plus susceptibles d’acheter un produit dont la promotion a été faite sur l’un des podcasts auxquelles elles sont abonnées.

On a donc un format de communication qui :

communication digitale importance du podcast

Le podcast peut donc être un canal de communication très pertinent pour vous.

Les plateformes de contenu écrit

Le contenu écrit est aussi une bonne manière de définir la stratégie de communication digitale de votre entreprise.

Que ce soit des articles sur LinkedIn et Facebook, ou en lançant un blog, rédiger du contenu aidera votre entreprise à améliorer sa présence en ligne. Le contenu écrit a aussi le potentiel de développer une vraie relation entre votre marque et son audience.

L’un des formats qui est en train de revenir est celui de la newsletter. Ce format a mauvaise réputation à cause des newsletters qu’un internaute reçoit sans le vouloir et de la pauvre qualité de leur contenu.

Mais cette tendance est en train de changer. Avec des plateformes comme Substack, qui permettent à des créateurs de lancer une newsletter sur des sujets qui leur tiennent à coeur. Le contenu écrit a encore beaucoup de potentiel. À condition qu’il soit de qualité, qu’il soit dédié à un sujet bien spécifique et qu’il s’adresse à une audience clairement définie.

Le classique site web

Dernier canal de communication digitale que je voulais aborder : le site web de votre entreprise. C’est sur celui-ci que la majorité de vos ventes auront lieu. C’est ici que votre public ira avant d’acheter vos produits/services.

Il sera nécessaire d’optimiser ce site. Rendez l’information facilement accessible. Développez une interface simple à comprendre et un processus sans friction. L’objectif doit être de convaincre et de rendre l’expérience d’achat de votre produit hyper fluide. Personnellement, je considère qu’Apple est championne en la matière : leur landing page sont tout bonnement magnifiques. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce canal, découvrez les tendances pour les sites internet.

Au final, quel canal choisir ?

Selon moi, tout dépend de votre objectif et de votre domaine d’expertise.

Pour atteindre de nouveaux clients, être sur des réseaux sociaux de masse comme YouTube sera la meilleure solution. Aujourd’hui, c’est le deuxième plus gros moteur de recherche, juste derrière Google. Si vous voulez vous lancer sur YouTube, nous vous en disons plus dans cet article.

À contrario, si vous avez déjà une audience, il faudra approfondir la relation qui existe avec elle. Dans ce cas, développer une newsletter de qualité, des webinaires, et un podcast sera plus approprié.

Comme la communication digitale se base sur des objectifs à atteindre, les stratégies peuvent varier. Selon vos objectifs, les canaux de communication digitale appropriés ne seront pas les mêmes. Tout dépend de ce que vous voulez faire et de votre audience. Une campagne de marketing d’influence peut également être la solution. Découvrez quelques exemples de campagnes de marketing d’influence.

Prendre en compte le support utilisé

Lors de la création de contenu pour la communication digitale, il est crucial de tenir compte du support utilisé afin d’optimiser l’impact et l’engagement auprès du public cible. Voici quelques considérations à prendre en compte :

  1. Adaptation du contenu au support : Chaque plateforme de communication digitale a ses propres spécificités et exigences. Par conséquent, il est essentiel d’adapter le contenu en fonction du support utilisé. Par exemple, un contenu destiné à être partagé sur Instagram devrait être visuellement attrayant avec une légende concise, tandis qu’un contenu pour LinkedIn pourrait être plus formel et axé sur le contenu professionnel.
  2. Optimisation pour les appareils : Les utilisateurs accèdent souvent au contenu digital à partir de différents appareils tels que des smartphones, des tablettes et des ordinateurs. Il est donc important de s’assurer que le contenu est optimisé pour une expérience utilisateur fluide et cohérente sur tous les types d’appareils.
  3. Format de contenu approprié : Chaque plateforme de communication digitale prend en charge différents formats de contenu, tels que des images, des vidéos, des articles, des stories, des podcasts, etc. Il est essentiel de choisir le format de contenu le plus approprié en fonction du support utilisé et des préférences du public cible.
  4. Considération de l’engagement : Certaines plateformes de communication digitale offrent des fonctionnalités spécifiques pour favoriser l’engagement du public, telles que les sondages, les questions ouvertes, les concours, etc. Il est important d’utiliser ces fonctionnalités de manière stratégique pour encourager l’interaction et la participation du public.

En prenant en compte ces facteurs lors de la création et de la diffusion de contenu pour la communication digitale, les entreprises peuvent maximiser leur impact et leur efficacité sur les différentes plateformes et supports utilisés.

L’interdépendance de ces canaux de communication

Si vous décidez d’être sur plusieurs canaux de communication digitale, plusieurs choses doivent être considérées.

Recycler votre contenu

À partir du moment où votre marque est présente sur plusieurs canaux, il faut créer du contenu multi-plateformes. Vous devez adapter votre contenu à la plateforme où vous allez le diffuser.

Le problème, c’est que la production d’un contenu de qualité prend du temps. Le hack est de recycler le contenu que vous produisez. Modifiez la forme en gardant le fond pour le partager sur plusieurs plateformes.

Par exemple, vous pourriez exporter le son d’une vidéo pour en faire un podcast. Podcast que vous pourriez convertir en article de blog. Vous pourriez aussi prendre des extraits de cette vidéo et les diffuser sur Instagram.

Comment optimiser votre production de contenu en le diffusant sur plusieurs canaux ?

Créer des synergies et automatiser les tâches répétitives

Quand on parle de création de contenu, et de communication digitale, la production ne correspond qu’à une moitié du travail. L’autre moitié consiste à promouvoir le contenu que vous avez produit et à le diffuser efficacement.

Pour ça, vous pouvez facilement organiser votre travail et automatiser les tâches répétitives en utilisant plusieurs outils :

  • Buffer pour programmer vos publications en avance.
outil communication digitale Buffer
  • IFTTT pour automatiser la publication de contenu.
outil communication digitale IFTTT

L’idée est de gagner du temps et d’économiser de l’énergie pour vous concentrer sur les tâches qui comptent vraiment. C’est à dire produire du contenu de qualité et définir une stratégie de promotion.

Un message et un tone of voice uniques

Quand vous êtes sur plusieurs canaux, la difficulté est de maintenir une cohérence entre tous vos contenus. Si vous avez un tone of voice dans un article, vous devez le conserver dans vos vidéos, vos tweets, etc.

La communication de votre marque doit être cohérente sur tous les canaux que vous utilisez. Elle doit être reconnaissable peu importe le contexte où votre audience est susceptible d’entrer en contact avec elle.

Attention au User Generated Content

Le coût de production de contenu a diminué et ça permet aux entreprises de communiquer plus souvent. Mais c’est aussi vrai pour les consommateurs. Aujourd’hui, tout le monde peut communiquer, partager son avis, et parler de votre marque.

L’interdépendance Communication / Produit

Ce que ça veut dire, c’est qu’avec la communication digitale, la réputation d’une marque est aujourd’hui beaucoup plus volatile. Il suffit qu’un client partage un message critique sur votre produit pour toucher l’image de votre marque.

Mon avis, c’est que la communication (et le marketing en général) doit être beaucoup plus liée au département produit et au département service client de votre marque. Il n’est plus possible de construire une communication sans considérer la satisfaction client et l’efficacité de votre produit. La communication ne sera pas utile si votre produit ne répond pas aux attentes de ses utilisateurs.

En revanche, si celui-ci est efficace, la communication de votre marque sera source de croissance. Mais il se pourrait que vos utilisateurs vantent votre produit de leur propre initiative.

Les avantages du User Generated Content

Si vos utilisateurs utilisent votre produit dans du contenu qu’ils créent, votre entreprise pourrait être plus visible.

On accorde plus de poids aux avis des autres utilisateurs qu’aux messages de l’entreprise qui commercialise le produit. C’est valable pour toutes les industries. Nous avons besoin d’être rassuré et d’avoir l’opinion de personnes qui nous ressemblent.

Par conséquent, commercialisez des produits qui dépassent les attentes de vos utilisateurs. Le contenu qu’ils produiront pourra convaincre d’autres clients potentiels d’utiliser votre solution.

Les tendances à prendre en compte

Il y a deux tendances principales à surveiller.

Un contenu plus intelligent

La première, c’est le besoin de consommer un contenu plus intelligent que ce qui est proposé aujourd’hui. Facebook a passé des années à nourrir ses utilisateurs avec du contenu de mauvaise qualité.

Aujourd’hui, une extension Chrome comme News Feed Eradicator for Facebook cumule plus de 100 000 utilisateurs.

L’explosion des podcasts, des newsletters payantes, et des micro réseaux sociaux montrent ce besoin de consommer du bon contenu. Du contenu qui aborde des sujets en profondeur, qui font réfléchir au lieu d’uniquement divertir.

Cliquer propre

S’il y a bien un sujet pressant, c’est la transition écologique. Toutes les industries vont devoir questionner leur impact environnemental.

La préoccupation de comprendre l’impact écologique de nos actions touche aujourd’hui le numérique.

Le numérique (Data Centers, câbles, réseaux de télécommunications) représente 3,4% des émissions de gaz à effet de serre. C’est autant que le secteur de l’aviation. Et c’est normal : plus de vidéos, plus de contenus haute définition, plus de contenus dynamiques, etc. Netflix consomme 15% de la bande passante mondiale.

Même si le numérique est virtuel, il génère de la pollution :

  • En France, les Data Centers consomment 10% de l’électricité produite ;
  • Chaque internaute émet 203 Kg de gaz à effet de serre par an, ce qui représente un trajet de 1000 Km en voiture ;
  • En moyenne, une page web génère 6,8 grammes de CO2 à chaque fois qu’elle est visionnée.

Cette pollution numérique est en train d’être conscientisée, et les marques doivent agir selon cette nouvelle dynamique. C’est par exemple le cas d’Agricool, qui a repensé la structure de son site pour le rendre plus éco-responsable.

Les internautes veulent pouvoir cliquer propre. Ils commencent à réaliser que leurs habitudes de consommation digitale ont un impact sur la planète. Des acteurs comme Cleanfox en ont même fait leur spécialité. Cet outil permet de nettoyer sa boîte mail pour réduire son impact environnemental.

Pour votre marque, c’est une tendance qui doit être prise en compte pour 2020 & beyond.

Conclusion

La communication digitale est loin d’être une discipline facile à prendre en main. Cela dit, elle est indispensable au bon développement d’une entreprise. Selon moi, vous pouvez opter pour deux stratégies différentes.

La première, c’est de gérer votre communication digitale en interne et d’adopter la philosophie du « done is better than perfect ». Avec cette stratégie, vous produisez votre contenu et gérez sa diffusion en acceptant de faire des potentielles erreurs. Cela n’est pas forcément mauvais.

L’authenticité d’une marque peut jouer en sa faveur. Ça montre que de vrais humains sont derrière la communication de l’entreprise. Cependant, vos résultats seront mitigés. Pour obtenir des résultats probants, il faut une large variété de compétences et connaître les dernières tendances.

J’en viens à la deuxième stratégie, qui est celle de s’entourer et de s’associer à des experts qui pourront construire une communication digitale sur mesure pour votre entreprise. Vos messages seront plus travaillés, vous gagnerez du temps et aurez des résultats plus rapidement.

Votre choix va dépendre de vos compétences, de vos objectifs, et de votre budget.

close

Accèdez à notre contenu exclusif !

email