Quand vous voulez faire de l’acquisition, plusieurs options s’offrent à vous. Vous pouvez miser sur :

  • Les réseaux sociaux, en y diffusant des publicités ciblées.
  • Le SEA, en créant des annonces sponsorisées sur les moteurs de recherche.
  • Le SEO, en créant du contenu et en générant du trafic sur votre blog.

C’est sur ce troisième canal que Waapi a décidé de se concentrer. Dans cet épisode de Beyond Marketing, Amandine (Head of Acquisition) explique comment ils s’y sont pris pour passer de 0 à 50.000 visiteurs par mois sur leur blog en 2 ans.

Cet article résume notre discussion.

Table des matières

Les 3 piliers du SEO par Waapi

Dans le podcast, Amandine explique que leur stratégie SEO se base sur trois piliers :

  • L’optimisation technique
  • La production de contenu
  • Le guest blogging

Rentrons dans les détails.

L’optimisation technique

Quand vous décidez de miser sur le SEO, la première chose à faire est de vous assurer que votre blog est techniquement capable de ranker. La concurrence pour arriver sur la première page des résultats Google est rude. Et elle l’est de plus en plus.

Pour arriver parmi les 10 premiers résultats, avoir un blog optimisé pour les moteurs de recherche est crucial. Pour faire une métaphore, voyez le blogging comme de la F1.

Dans ce sport, vous aurez beau avoir le meilleur conducteur et les meilleures conditions climatiques, si votre voiture n’est pas au point techniquement et ne surpasse pas ses concurrentes, il y a peu de chances que vous arriviez premier.

C’est la même chose en SEO. Vous aurez beau avoir le meilleur contenu du monde, si votre blog n’est pas bien codé, structuré et optimisé, vos chances d’être sur la première page des résultats Google sont minces.

Par conséquent, avant même de vous pencher sur la création de contenu et le choix de vos sujets, assurez-vous d’optimiser votre blog et d’avoir un code propre.

La production de contenu

Le contenu est le deuxième pilier de la stratégie SEO de Waapi. La production se passe en deux temps.

Le choix des sujets à aborder

Tout d’abord, l’équipe éditoriale de Waapi choisit un sujet sur lequel elle va travailler de A à Z pendant plusieurs semaines. L’idée est de choisir une thématique et de traiter toutes les questions qui peuvent être liées à celle-ci avant de passer à la thématique suivante.

Par exemple, la thématique du marketing par email. Beaucoup de questions peuvent être traitées dans cette expertise :

  • Comment rédiger des titres de mails pour augmenter votre taux d’ouverture ?
  • Comment structurer des emails qui convertissent ?
  • Quelles méthodes utiliser pour ne pas atterrir dans les spams ?
  • Quels sont les outils d’automatisation de campagnes qui existent ?
  • Etc…

Après avoir choisi une thématique globale, l’équipe de Waapi va donc lister tous les sujets qui lui sont liés. Pour ce faire, il faut passer par une recherche de mots clés en utilisant des outils comme Ahrefs, SEM Rush, Ubersuggest, ou encore Semantik SEO.

Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour faire une très bonne recherche de mots clés et choisir les meilleurs sujets à viser.

Regardez notre tutoriel vidéo pour en savoir plus en complétant ce formulaire, nous y expliquons les 7 critères à utiliser pour choisir les meilleurs mots-clés :

La production de contenu

Une fois que vous avez sélectionné vos mots clés, il va falloir produire du contenu qui en parle. Plusieurs options s’offrent à vous :

  • Travailler avec une agence de contenu
  • Engager des freelances
  • Produire le contenu vous même

L’équipe de Waapi a choisi la troisième option, en engageant des rédacteurs à temps plein.

L’avantage principal de travailler avec des rédacteurs en interne se trouve dans la consistance de votre marque. Étant donné que ce sont toujours les mêmes personnes qui écrivent, la marque reste cohérente et c’est plus simple de créer une relation avec le lecteur.

Voyez votre blog comme une chaîne YouTube. Quelle serait votre impression si l’hôte de la chaîne changeait à chaque vidéo ?

De plus, conserver la même équipe de rédacteurs permet de structurer votre blog plus facilement et de rendre votre maillage interne plus efficace. Pensez-y : vos rédacteurs savent quels contenus ils ont créés. Et ils savent donc comment créer des synergies entre les contenus qui existent déjà et ceux qui seront créés à l’avenir.

Enfin, en termes de volume de production, Amandine partage dans le podcast qu’ils visent en moyenne 3 articles par semaine, par rédacteur. De plus, il y a deux formats d’articles que Waapi produit :

  • Les guides hyper approfondis de plus de 10.000 mots
  • Les articles courts et concis dédiés à un sujet bien précis

Pour reprendre l’exemple de l’emailing, cela veut dire que Waapi va :

  • Produire un guide complet sur l’emailing
  • Produire plein de petits articles pour chaque mot clé sélectionné
  • Créer un maillage interne entre ces petits articles et le guide complet

Cette technique de production de contenu est donc le deuxième pilier de leur stratégie SEO.

Le guest blogging

Au-delà de l’optimisation technique et de la production de contenu, Waapi a aussi pris le temps de construire la réputation de son blog. Pour y parvenir, ils ont utilisé le guest blogging.

Dans le podcast, Amandine explique qu’elle a développé des partenariats avec des blogs en lien avec l’expertise de Waapi. Des plateformes existent pour trouver des sites ouverts au guest blogging.

Ensuite, Amandine a poussé du contenu sur ces blogs pour générer des liens entrants vers Waapi.

Encore une fois, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Rédiger le contenu vous-même
  • Payer du contenu et le diffuser chez le partenaire
  • Négocier la rédaction par le partenaire

Le problème de la première option, c’est qu’elle peut rapidement devenir ingérable. Comment faire pour produire du contenu sur d’autres blogs, tout en maintenant votre niveau de production pour votre propre blog ? D’expérience, c’est une tâche hyper compliquée, et Amandine partage le même avis dans le podcast.

Raison pour laquelle elle explique que pour le guest blogging, Waapi négocie la rédaction par le partenaire ou dédie un budget à la création de celui-ci.

Conclusion

La stratégie SEO de Waapi est pleine de bon sens : combiner un blog techniquement performant avec du contenu de qualité et de la génération de backlinks. Cela dit, comme pour tout, c’est l’exécution qui compte. Et celle-ci demande des moyens.

Dans le cas de Waapi, ça leur a pris deux ans pour arriver là où ils en sont aujourd’hui, avec une équipe de plusieurs rédacteurs à temps plein.

Par conséquent, si vous voulez utiliser le SEO, prenez le temps d’y penser et de vérifier que vous aurez les moyens de tenir sur la longueur.

Dans le cas contraire, vous pouvez aussi explorer d’autres canaux d’acquisition, comme le Social Media ou la publicité en ligne.